Alors...................
C'est une Pica vidée et claquée qui vient poster ici ce soir... 20h18 en pyjama dans le lit, ça fait des années que ça ne m'est pas arrivé. (cool de ne pas encore avoir d'enfants qui eux, sont toujours en forme lol)

La PEMF est restée la première partie de matinée, c'est à dire qu'elle est partie à la récré du matin. Je qualifierai donc cette visite de COURTE.
Mais aussi de CONSTRUCTIVE.

Elle a mis le doigt exactement là où je pensais. Pas de mauvaises surprises donc ! Encore mieux, elle m'a même apporté de précieux conseils !

bilan :

- faire évoluer les rituels. En effet, le bruit ambiant montre que les élèves ne sont pas assez occupés.

- différencier absolument la lecture, et me fabriquer une séquence type de lecture, adaptable pour chaque texte, pour savoir où je vais exactement. Cela va passer obligatoirement par des groupes de besoin. Les lecteurs découvriront le texte seuls, puis rempliront un texte à trous pendant que j'irai déchiffrer avec les non lecteurs au tableau. Puis je mettrais les non lecteurs sur un texte à trous assez court en autonomie pour pouvoir lire avec les lecteurs. Cela permettra à tous de progresser.

- lors de la découverte d'un nouveau son, ne pas introduire tout de suite un phonème proche comme [k] et [g] par exemple, ni introduire la graphie aussitôt. L'enfant doit manipuler le son dans tous les sens avant.

- concernant l'évaluation, il faut être clair dans son utilisation. En effet, j'ai fais la boulette d'aider un élève pendant l'éval de maths... Pour ma défense, cet élève est capable d'additionner, mais perd du temps à se repérer sur une fiche et à écrire... Alors je voulais surtout évaluer sa compétence à calculer, sans être brouillée par des difficultés extérieures ! Mais bon,  cette éval se voulait sommative, mais en fait elle était diagnostique...

Les points positifs...(parce-qu'il y en a !!!):

je copie-colle ce qui est écrit dans le rapport.

'Le questionnement est pertinent et n’est là que pour améliorer le travail auprès des élèves. "Pica" essaie de différencier. Attitude en classe : la présence est marquée, les déplacements dans toute la classe. Une aide individuelle est apportée pour les élèves qui en ont besoin.  Les élèves sont détendus et travaillent sereinement. Un respect de l’élève est instauré. Valorisation de la démarche des élèves. Votre travail est construit, vous savez où vous allez, vous  vous posez des questions : bonne démarche."